Archives mensuelles : janvier 2015

Alertes Geneanet

Chaque semaine, je reçois des messages de Geneanet pour me signaler de ‘nouveaux ancêtres’ ; mais il est rare pour moi de trouver une nouvelle donnée. Le plus souvent, ce sont des erreurs recopiées sur d’autres sites. Certaines le sont par des généalogistes néophytes à la recherche de leurs ancêtres et qui sont heureux de découvrir le travail d’un autre ‘généalogiste’. Le plus souvent, il s’agit ‘une copie faite par des ‘collectionneurs’ qui cherchent à gonfler leurs bases de données. Comme dans tout domaine, il importe de vérifier ; ce n’est parce qu’une information est publiée par la presse qu’elle est exacte. En généalogie, il est très facile de faire erreur. Personnellement, j’ai déjà repris plusieurs fois mon arbre, et je prends soin maintenant, lorsque je ne suis pas certain, de préciser qu’il s’agit d’une hypothèse, basée sur une ou plusieurs archives qui peuvent être consultées.

Je reçois aussi des alertes Geneanet sur plusieurs patronymes, les CADART, les DELEPOUVE, les DUPLOUY et les MAMETZ indiquant que de nouvelles donnée sur des individus portant l’un de ces patronymes sont apparues sur Geneanet, ce qui permet de découvrir des informations sur les branches collatérales (pour le moment, je m’intéresse surtout aux CADART et aux DELEPOUVE). Quelle a été ma surprise de découvrir qu’une personne avait entré dans sa base mes parents et avait fait figurer une date de mariage farfelue ?

C’est suite à cette découverte que je viens de rédiger mon nième message sur les erreurs en généalogie.

 

Nota. La publication de données d’état-civil de personnes vivantes ou de leurs parents présente aussi un danger : les usurpations d’identité sont de plus en plus fréquentes.

Publicités

Recherches Généalogiques – les LESUR et les ALEXANDRE

.

Une alerte Geneanet m’a signalé ‘de nouveaux ancêtres’. Cela concernait Mariette LESUR, épouse d’Alexandre ROBILLART. Cette Mariette pourrait être l’arrière-grand-mère de mon ancêtre Marie Anne ROBILLART, femme d’André CLEUWET. Dans la fiche que j’ai publiée sur mon site Internet bchovaux.fr pour la branche ROBILLART de ma généalogie,

http://bchovaux.fr/Noms/62-ROBILLART.pdf

Je précise que la filiation de Marie Anne présentée dans cette fiche et sur Geneanet est une hypothèse de travail et que je n’avais pas trouvé de document prouvant la filiation.

Une précédente alerte m’avait amené à contacter la propriétaire d’un site de Geneanet qui indiquait que Mariette était fille de Jean et de Jacqueline STERIN ; mais, je n’ai pu obtenir d’indications sur l’origine de la donnée. Suite à cette nouvelle alerte, j’ai envoyé de nouveaux courriels. Les données avaient été recopiées d’après d’autres sites Internet…

Parmi les sources où la donnée pourrait être trouvée, il y a le Gros des Notaires de St-Omer. J’ai donc recherché dans les relevés dont je dispose s’il y avait ce couple LESUR x STERIN. Aucun acte ne le mentionnait. Toutefois, tous les actes du Gros ne sont pas encore relevés.

Néanmoins, j’ai trouvé dans les relevés d’Yves LEMAIRE un acte notarié, la reconnaissance du 24/08/1653 (n° 1653-273), dans lequel Adrien LEPRINCE, laboureur à Roquetoire, et Liévine LESUR reconnaissait une rente créée le 10/3/1586 par Jean LESUR et Marie CLABAUT par devant la justice de ‘Cambrenye’. Il était précisé dans l’acte que Liévine était fille de ce Jean. Il y avait aussi plusieurs baux relatifs à des biens possédés par des filles LESUR à Roquetoire et Quiestède.

Après cette recherche, j’ai regardé un relevé des BMS de Roquetoire qui a aussi été effectué par Yves LEMAIRE, et que j’avais acheté au début de mes recherches généalogiques. C’est à partir de ce relevé que j’ai pu retrouver sur le site des Archives Départementales du Pas-de-Calais l’acte de baptême de Jehan ROBILLART, fils d’Alexandre et de Mariette LE SŒUR, en date du 24/11/1607. Le parrain était un Jehan SUR et la marraine Marguerite DENIS.

Dans les BMS de Roquetoire, apparaissent les familles suivantes (entre parenthèses, les années de baptême de leurs enfants

  • ROBILLART Alexandre x LESUR Mariette (1607)
  • DELEHAYE Bertin x LESUR Françoise (106, 1608, 1611, 1614)
  • LEKA Jean x LESUR Péronne (1609, 1611, 1613, 1617, 1621)
  • LESUR Jean, le Jeune x BERTELOT Mariette (1613, 1615)
  • LEPRINCE Adrien x LESURE Liévine (1627, 1629, 1633)

Jean le Jeune et Mariette sont parrain et marraine de deux enfants de Péronne. Dans d’autres actes de baptêmes antérieurs à 1630, apparaissent des LESUR parmi les parrains et marraines

  • Liévine (BOVE Antoine – 1613, DUHAMELET Liévine – 1620 ; GUILBERT Liévine -1624))
  • Péronne (GUILBERT Péronne – 1627)
  • Antoinette (BULTEL Antoinette – 1615)
  • François (JUBERT François – 1622)

Un seul acte de sépulture a été trouvé : Liévine – 20/02/1663.

Jean le Jeune, François, Antoine, Françoise, Liévine, Mariette et Pérone appartiennent à la même génération. Ils pourraient donc être frères et sœurs, et, étant donné l’acte notarié ci-dessus relatif à Liévine, fils de Jean et de Marie CLABAUT.

Concernant Cambreny, cité dans l’acte notarié mentionné ci-dessus et qui est un hameau de Roquetoire, j’avais trouvé des dénombrements dans le cartulaire de St-Bertin

http://bchovaux.fr/Lieux/Divers/Cartulaire-Roquetoire-1.pdf

Dans le dénombrement de 1561, il apparaît un Jehan LESURRE et un Pierre LESURRE sans lien apparent entre eux. Entre les LESURRE de ce rapport de dénombrement et ceux relevés dans les BMS de Roquetoire, une génération intermédiaire me semble probable.

Le cartulaire de St-Bertin, dont une version numérique est consultable sur le site de la Bibliothèque de St-Omer comporte énormément d’informations. Je travaille actuellement sur les actes relatifs à Herbelles et dans lesquels figurent quelques-uns de mes ancêtres, parmi lesquels Raul ALEXANDRE et justement, ce soir, j’ai vu une question posée sur un couple ALEXANDRE x ALEXANDRE que je ne connaissais pas. En consultant Geneanet, j’ai trouvé sur un site le mariage de Jean-François ALEXANDRE et de Marie Madeleine Sabine WALET : le 14/02/1743 à Béthune (il y a une date, donc vérifiable sur les BMS – je n’ai toutefois pas vérifié). Et, en poursuivant les recherches dans ma base de données, j’ai trouvé le mariage de la sœur d’une Jenne Rose ALEXANDRE (Cm 1717 – n° 159). Jenne Rose, qui pourrait être la mère du Jean François ci-dessus, avait pour oncle Jehan ALEXANDRE, bailli de St-Jean-au-Mont.

PS – Si quelqu’un a des informations sur ‘Jacqueline STERIN’, je suis évidemment intéressé.

Heures tragiques

Cabu et Wolinski étaient deux dessinateurs dont j’appréciais le trait de crayon, l’humour grinçant et l’humanisme. Ci-dessous le premier dessin que j’ai revu en ouvrant un album de ma bibliothèque :

blog

L’intolérance est inacceptable.